Logement

Se loger pendant ses études relève du parcours du combattant. Loin de sa famille, on a souvent le choix entre une chambre vétuste ou un loyer exorbitant et de leur côté, les seniors souhaitent rester chez eux...

Le logement intergénérationnel : une solution pour les seniors et les étudiants

Se loger pendant ses études relève du parcours du combattant. Loin de sa famille, on a souvent le choix entre une chambre vétuste ou un loyer exorbitant…de leur côté, les seniors souhaitent rester chez eux le plus longtemps possible, tout en se sentant plus sécurisés et moins seuls. Les services Retaités et Habitat-Logement de la Ville, en partenariat avec l’association ensemble2générations, ont décidé d’explorer la piste du logement intergénérationnel, pour tenter de lutter contre la crise du logement tout en favorisant le lien social entre générations.

3 formules au choix, qui correspondent à des besoins différents selon l’autonomie et la dépendance du senior et la disponibilité de l’étudiant :

  • un logement gratuit, en contrepartie duquel l’étudiant garantit une présence les soirs à l’heure du dîner et les nuits.
  • une cohabitation économique avec participation financière, en échange de services (courses, jardinage …) et d’une présence régulière et attentionnée.
  • un logement solidaire avec participation financière : l’étudiant participe financièrement en échange d’une attention légère et d’aides spontanées qui ne demandent pas de disponibilité de sa part. Quelques exemples d’aides ponctuelles qui peuvent être choisies dans le cadre de cette formule : faire une petite course de dépannage, prendre le courrier, surveiller la maison en cas d'absence ou s’occuper des animaux, fermer les volets, arroser les plantes, etc.

A qui s’adresse le logement intergénérationnel ?

Certaines personnes âgées sont à la recherche d'une présence, de petits services, d'une compagnie bienveillante pour partager des moments privilégiés comme des promenades, des sorties culturelles, une initiation à l'informatique... D'un autre côté, les étudiants ou de jeunes actifs sont souvent à la recherche d'un logement et intéressés par une chambre chez une personne âgée qui pourra leur apporter écoute et témoignages d’expériences vécues.

Si une présence cordiale et une grande générosité sont requises pour s’intégrer à ce type de projet, l’étudiant n’est en aucun cas considéré comme un aide soignant ou un infirmier : il ne devra pas participer aux soins médicaux ou à la toilette de son hôte.

 

Concrètement, comment se passe la mise en relation ?

Une visite est organisée au domicile de la personne âgée, pour définir avec elle la formule la mieux adaptée à ses besoins, ses attentes et ses goûts. L’étudiant est également reçu lors d’un entretien particulier. L’un et l’autre doivent bien prendre conscience que cette cohabitation va nécessairement changer un peu leur façon de vivre. Ouvrir sa maison quand on est habitué à vivre seul et savoir préserver l’intimité de l’autre, cela ne va pas forcément de soi. Tout comme prendre soin de quelqu’un quotidiennement et se faire confiance. Constituer un binôme qui fonctionne est une alchimie complexe !

Un suivi régulier est ensuite assuré tout au long de l’année et la cohabitation est encadrée par une convention. Le but est que le binôme soit pérenne, que chacun trouve son équilibre et prenne plaisir à échanger.