Aînés

Se loger

Il existe des dispositifs de logement spécifiques pour les personnes âgées.

Adaptation du logement

Le CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination) vous propose un service gratuit d’aide et de conseils ergonomiques à l’adaptation du logement.

Il vise à améliorer le confort, la sécurité et l’accessibilité des personnes ainsi que leur autonomie. Ce service propose des conseils sur la prévention des chutes au domicile, le choix et l’emplacement des aides techniques les démarches et financements pour faire réaliser des travaux ou acquérir du matériel médicalisé.

L’ergonome est joignable au CLIC au 01 69 57 80 94

Logement intergénérationnel

La ville a passé une convention avec l’Association Ensemble2générations, qui propose de mettre en relation aînés et étudiants, en vue d’une cohabitation intergénérationnelle.

3 Formules sont proposées :

  • Un logement gratuit : dans cet échange, l’étudiant garantit une présence les soirs, à l’heure du dîner et les nuits. Les repas peuvent être préparés, partagés ou non.
  • Un logement économique : l’étudiant rend des services (courses, jardinage, promenades animaux…), en assurant une présence régulière et vigilante, il participe financièrement aux charges.
  • Un logement solidaire : l’étudiant apporte un complément de revenus en échange d’une veille passive et de services spontanés.
 

L’antenne de l’Essonne est assurée par Mme CHOLAT, joignable au

06 09 06 76 44

 

Vivre dans un logement indépendant

et bénéficier de services

Les résidences-autonomie (ex-logements-foyers) sont des ensembles de logements pour les personnes âgées associés à des services collectifs. Elles sont souvent construites à proximité des commerces, des transports et des services. Elles sont majoritairement gérées par des structures publiques ou à but non lucratif.

Les résidences-autonomie sont conçues pour des personnes âgées autonomes, seules ou en couple, qui ne peuvent plus ou n’ont plus l’envie de vivre chez elles.

Les résidences-autonomie ne sont pas en principe destinées à recevoir des personnes qui ont besoin de soins médicaux importants ou d’une assistance importante dans les actes de la vie quotidienne.

Les résidences-autonomie sont composées d’appartements privatifs et d’espaces communs partagés par les résidents (salle d’animation, salle de restaurant…), des services complémentaires peuvent être proposés.

Selon le projet d’établissement de la résidence-autonomie, la prestation repas du petit déjeuner ou du dîner peut être obligatoire (livrée ou servie en salle) ou facultative (les logements sont équipés d’une petite cuisine).

 

Les résidences services

Les résidences services sont des ensembles de logements privatifs pour les personnes âgées associés à des services collectifs. Les occupants des résidences services sont locataires ou propriétaires.

Les résidences services sont conçues pour des personnes âgées autonomes seules ou en couple qui ne peuvent plus ou ne veulent plus vivre à leur domicile classique.

La vie dans une résidence services permet de :

l  continuer à vivre de manière indépendante ;

l  bénéficier d’un environnement plus sécurisé (conciergerie, gardiennage, domotique) ;

l  utiliser des services collectifs (restauration, ménage, animations…).

Les résidences services sont composées d’appartements privatifs voire de pavillons et d’espaces communs partagés par les résidents (salle d’animation, salle de restaurant…).

Dans toutes les résidences services, les résidents doivent s’acquitter des charges liées au logement et aux services. Dans le cadre d’une copropriété, s’ajoutent les charges de copropriété classiques, payées directement par le propriétaire mais répercutées sur l’éventuel locataire.

 

Vivre dans un établissement médicalisé

Les EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) sont des maisons de retraite médicalisées qui proposent un accueil en chambre.

Les EHPAD s’adressent à des personnes âgées de plus de 60 ans qui ont besoin d’aide et de soins au quotidien. Ces personnes peuvent être partiellement ou totalement dépendantes de l’aide de quelqu’un dans les actes de la vie quotidienne.

Les EHPAD sont à même d’accueillir les résidents atteints de la maladie d’Alzheimer et de maladies apparentées.

L’accompagnement est global en EHPAD : les résidents et leurs proches sont déchargés de toute l’intendance quotidienne.

Les EHPAD proposent des prestations hôtelières, un accompagnement de la perte d’autonomie et un encadrement des soins quotidiens.

Chaque mois, le résident doit payer une facture qui se décompose en :

  • Un tarif hébergement,
  • Un tarif dépendance qui correspond à son GIR.

Les soins et une partie du matériel médical sont pris en charge par l’Assurance maladie et ne sont pas facturés aux résidents.

Il existe trois types d’aides publiques qui peuvent aider à payer les frais d’hébergement et les frais liés au tarif dépendance :

  • L’ASH (aide sociale à l’hébergement) sous réserve que l’établissement soit habilité à l’aide sociale,
  • Les aides au logement qui s’appliquentsur la partie de la facture relative au tarif hébergement,
  • L’APA (allocation personnalisée d’autonomie) en établissement qui s’applique sur la partie de la facture relative au tarif dépendance pour les personnes en GIR 1-2 et GIR 3-4 (les personnes en GIR 5-6 ne sont pas éligibles à l’APA).

Ces aides peuvent se combiner et s’additionner.

Une réduction fiscale est possible pour les résidents imposables.

 

Les Unités de soins de longue durée

Les USLD (unités de soins de longue durée) sont des structures d’hébergement et de soins dédiées aux personnes âgées de plus de 60 ans. Elles sont adossées à un établissement hospitalier. Les moyens médicaux qui y sont mis en œuvre sont plus importants que dans les EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes).

Les USLD (unités de soins de longue durée) sont des structures hospitalières s’adressant à des personnes très dépendantes dont l’état nécessite une surveillance médicale constante.

Comme dans un EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), l’accompagnement proposé est global : l’établissement s’occupe de la vie quotidienne et de la coordination des soins.

La prise en charge des soins dans ces unités est hospitalière.

En USLD (unité de soins de longue durée), la facturation se passe de la même façon qu’en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes).

 

Vivre à domicile

 

Téléassistance :

Ce dispositif départemental permet un contact rapide, simple à utiliser en cas de question relative à la vie quotidienne ou en cas d’urgence (chute, malaise...)

Sur simple pression de la télécommande, il permet d’entrer directement en contact avec une cellule d’écoute de la société VITARIS qui fonctionne 24h/24.

La société contacte ensuite une personne de confiance dépositaire des clés et/ou les services de secours si nécessaire.

L’installation est gratuite, et l’abonnement est de 6.11€/mois. Un remboursement peut être effectué par le CCAS en fonction de vos ressources.

 

Aides à domicile :

Les aides à domicile répondent aux besoins des personnes âgées ou handicapées en veillant à leur apporter le soutien nécessaire dans les actes de la vie quotidienne. Elles ont un rôle d’aide au quotidien (courses, préparation des repas, ménage, aide à la toilette, à l’habillage….), mais aussi de soutien moral, et enfin, un rôle d’observation et de prévention auprès des personnes qu’elles accompagnent.

Il existe plusieurs possibilités d’emploi pour faire appel à ces professionnels :

  • Le service prestataire met à votre disposition du personnel salarié d’une association, ou d’une entreprise agréée, la personne règle un tarif horaire directement à l’organisme, duquel peut être déduit un éventuel financement des caisses de retraite ou de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie).
  • Le service mandataire sert d’intermédiaire entre vous et la personne dont vous êtes l’employeur.

L’association effectue toutes les démarches administratives relatives à l’emploi du personnel, démarches administratives pour sa déclaration, contrat de travail, élaboration des fiches de salaire.

  • L’emploi direct de gré à grépermet à la personne de gérerelle-même l’embauche de l’aide à domicile, de la recherche du personnel qui lui convient jusqu’à l’accomplissement de toutes les formalités administratives, qui peuvent être allégées dans les cadres des CESU (chèques emploi services universels).
 
Pour plus de renseignements :

CESU

0820 00 23 78

FEPEM (Fédération des Particuliers Employeurs)

0825 07 64 64

 
Organismes d’aide à domicile intervenant sur le territoire :

AFAD

19 rue Jean Danaux, 91260 Juvisy-sur-Orge

01 69 56 52 00

 

ADHAP Services

67 avenue Gabriel Péri, 91420 Morangis

01 60 11 24 43

DOMIDOM Agence de Viry

150 boulevard Gabriel Péri, 91170 Viry-Chatillon

09 72 45 59 41

DOMO DECLIC

319 boulevard Aristide Briand, 91600 Savigny-sur-Orge

01 69 44 61 92

BIEN A LA MAISON

     207 boulevard Aristide Briand, 91600 Savigny-sur-Orge

01 78 85 30 12

06 03 26 01 57

ENTRETEMPS

85 bis Route de Grigny Bat E, 91130 Ris-Orangis

01 69 06 72 76

LANCEMENT

6 avenue Jules Vallès, 91200 Athis-Mon

01 60 48 36 38

HERCULE

24 rue Danielle Casanova, 91170 Viry-Chatillon

01 69 45 52 55

AD SENIORS

Tour Europa - 94320 THIAIS

01 49 73 50 02

 

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive.

 

Le service de soins infirmiers à domicile :

L’association assure, sur prescription médicale, les soins infirmiers d’hygiène et de confort pour les personnes malades ou dépendantes. Les aides-soignants de l’association contribuent à l’aide à l’accomplissement des actes de la vie quotidienne.

ASAD

9 voie Edgard Varèse, Juvisy-sur-Orge,

Tél. 01 69 21 74 60

 

Les repas à domicile :

La municipalité propose la livraison des repas, pour les juvisiens âgée et/ou handicapés qui seraient confrontés de manière temporaire à l’impossibilité de préparer leur repas. La livraison est effectuée par un prestataire extérieur, elle est assurée 5 jours sur 7.

Le nombre de place est limité, le service est réservé en priorité aux personnes sortant d’hospitalisation, ou rencontrant un problème de santé ponctuel.

 

La mise en place du service est évaluée par le service des aînés. Le nombre de repas livré peut être variable, un complément pour le soir sous la forme d’un potage est également proposé.

Le tarif de cette prestation varie de 3.30€ à 11.50€, en fonction de la formule choisie, et du quotient retraité calculé à partir de votre avis d’imposition 2015.

Il existe d’autres prestataires, tels que :

Les Menus Services

51 Bis Rue Montessuy, 91260 Juvisy-sur-Orge

01 69 42 95 75

Saveurs et Vie

5-7 voie des Cosmonautes, 94310 Orly,

01 41 73 37 33

 

Repas convivial au restaurant SNCF ou au self de l’hôpital de Juvisy

Tous les midis, du lundi au vendredi, les aînés qui le souhaitent peuvent venir déjeuner au sein de l’un ou l’autre self.

Sébastien, qui assure le transport adapté, peut vous y accompagner, sous réserve du nombre de places dont il dispose. Il reste présent pendant le déroulement de votre repas dont il assure sa convivialité.

Pour le restaurant SNCF, il est nécessaire au préalable de vous rapprocher du service des aînés afin de solliciter l’attribution d’un badge d’accès. Le prix du repas est ensuite calculé en fonction de votre quotient (de 7.03€ à 13.16€).

Pour le self de l’hôpital, des carnets de 10 tickets sont vendus par Sébastien sur place, là encore le tarif du carnet est calculé en fonction de votre quotient (de 37.80€ à 56.70€).

 

Les aides possibles

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie

L’APA est une allocation versée par le Conseil Départemental, à toute personne de plus de 60 ans, qui se trouverait en situation de perte d’autonomie, nécessitant une aide pour les actes essentiels de la vie courante.

Les droits éventuels à cette allocation sont évalués par l’équipe médico-sociale de l’APA, au moyen d’une grille d’évaluation nommée AGGIR (Autonomie Gérontologie Grilles Iso Ressources).

Cet outil permet d’évaluer le degré de perte d’autonomie de la personne, et de la situer dans un GIR (Groupe Iso Ressources) qui varie de 1 à 6, l’allocation n’étant versée que pour les GIR 1 à 4.

A chaque GIR correspond un montant, pour lequel est fixée une participation financière, en fonction des ressources du bénéficiaire.

 

Les actions sociales des caisses de retraite

En fonction de la caisse principale majoritaire dont la personne dépend, celle-ci peut contribuer, sous réserve des critères appliqués, à une participation au financement des aides à domicile.

Les caisses de retraite principales peuvent contribuer, sous réserve des critères appliqués à une participation:

  • Des aides à domiciles
  • De l’aménagement du logement
  • Des ateliers de prévention
  • De la téléassistance
  • Des repas à domicile...

Contactez votre caisse de retraite principale pour plus d’informations.

Inscription fichier canicule

Une canicule peut engendrer un certain nombre d’effets sur les personnes fragiles. Chaque année, le service des aînés propose, comme la loi le prévoit, aux personnes qui le souhaitent, de procéder à leur inscription sur ce registre. Il suffit pour cela de se faire connaître.

Cette inscription permet de recevoir toutes les recommandations et mesures préventives en amont de la période estivale, et d’être contacté en cas de forte chaleur par le service de aînés ou son équipe de bénévoles pour appeler à la plus grande vigilance.

En cas de déclenchement du plan canicule par les autorités, ce fichier peut être transmis au Préfet dans le souci d’une prise en charge réactive et adaptée des personnes qui y sont recensées.

à tout moment, la personne inscrite sur ce fichier peut en demander sa désinscription.

à l’inverse, il peut aussi être activé en cas de grand froid.

 

Service des Aînés

Espace Marianne, 25 Grande rue

01 69 12 50 05