Agenda

 

 

CONFÉRENCE-DÉBAT

Affaire Weinstein. Une onde de choc ? Quelles médiatisations pour les paroles des femmes ?

Animé par Claire Blandin, Professeure en Sciences de l'Information et de la Communication Université Paris 13

C’est une affaire hors normes qui a eu des répercussions hors normes aux Etats-Unis et ailleurs. Depuis les révélations sur le comportement de « prédateur » du producteur américain Harvey Weinstein, les femmes n’en finissent plus, à travers metoo, balancetonporc et d’autres hashtags de révéler le harcèlement et les agressions qu’elles ont subies. Tous les secteurs sont concernés : le monde de la culture et du spectacle, de la politique, celui de l’enseignement, de l’information, du cinéma, du sport, de l’entreprise… et dans la banalité de la vie quotidienne, la rue, les transports. Quelques mois plus tard, peut-on dire que les choses ont changé et que la tolérance au sexisme sous toutes ces formes recule ? La « bombe Weinstein » va-t-elle encourager les hommes à s’emparer réellement de la question de l’égalité et devenir eux aussi féministes ? Sommes-nous sur le chemin d’une « nouvelle civilité sexuelle » ?

Cette actualité invite à s’interroger sur les formes de médiatisation de la parole des femmes au cours du XXe siècle. Chaque « vague » de féminisme s’est en effet accompagnée de la mobilisation de formes médiatiques spécifiques : les quotidiens populaires de la Belle Epoque ont relayé ou moqué les combats pour les droits civiques, les féministes des années 1960 se sont emparées de la vidéo pour défendre leur droit à disposer de leur corps… la troisième vague, contemporaine, use des réseaux sociaux comme relais de mobilisation. Ces trois époques permettent de réfléchir au rôle des médias dans la circulation de la parole des femmes dans l’espace public. 

Mardi 19 mars  2019 à 20h30

Salle des Travées, 9 rue du Dr.Vinot

Association « Ouvrir le débat »  tél : 06 72 84 60 93 - Entrée libre